FAQ

  • pour faire un bilan de votre état physique et émotionnel
  • en complément d’autres traitements médicaux
  • pour trouver et comprendre les causes d’un mal-être
  • pour résoudre par des méthodes naturelles vos problèmes récurrents
  • pour conserver ou atteindre votre poids de forme
  • pour apprendre à gérer le stress, l’anxiété, l’insomnie
  • pour faire le bilan de vos habitudes alimentaires
  • pour optimiser votre forme physique, psychique et votre récupération
  • pour lutter contre la déprime (notamment la déprime saisonnière)
  • pour lutter contre le stress des examens
  • en préparation aux compétitions sportives …

Les conseils porteront toujours sur les 3 piliers de la naturopathie : l’alimentation, l’exercice physique ainsi que la psychologie. Le praticien peut ensuite utiliser des techniques supplémentaires adapté a son client comme les techniques manuelles, énérgétiques ou réflexes.

Les honoraires sont libres mais en règle générale la fourchette raisonnable se situe entre 60€ et 85€ pour la première consultation.

Oui,  le bilan iridologique est une part importante du bilan de vitalité puisque c’est de cette observation ainsi que de l’étude morphologique que le naturopathe déduit le tempérament, les prédispositions pour tel ou tel trouble, les surcharges, la force vitale de son client.

Le naturopathe n’ausculte pas. Ici encore cette pratique est réservée à la médecine. L’étude morphologique n’est pas une auscultation c’est une analyse de terrain.

Le naturopathe ne prescrit pas (c’est le rôle du médecin), il préconise, conseille. Il peut conseiller si nécessaire, des compléments alimentaires commercialisés dans les boutiques de produits naturels. Mais il faut bien noter que l’hygiène de vie passe avant tout. Les produits viennent seulement en complément. Exemple : plantes, huiles essentielles, produits de la ruche, fleurs de Bach, etc.

Non. Toute urgence relève de la médecine allopathique. Vous devez appeler votre médecin traitant ou l’hôpital le plus proche. Le naturopathe peut cependant faire un travail de terrain en profondeur afin d’éviter la récidive en complément du traitement médical.

Oui bien sûr. La naturopathie s’adresse à tous les âges et plus l’hygiène de vie est commencée tôt plus l’enfant va pouvoir préserver son capital santé. Les enfants et les parents doivent être sensibilisé au plus tôt afin de changer les mauvaises habitudes alimentaires et les idées reçues.

Non en aucun cas et sous aucun prétexte votre naturopathe ne remplace votre médecin. Il n’est pas nécessaire d’être allopathe pour être naturopathe. Le naturopathe ne fait pas de diagnostique médical, il ne suggère jamais d’arrêter le traitement médical mais il peut travailler en synergie avec le médecin. Ce sont deux approches différentes mais qui peuvent collaborer ensemble. Le naturopathe s’adresse à la cause et non à la conséquence.

Après la mise en place de la cure, le naturopathe préconise une visite de suivi 1 à 2 mois suivant la première consultation afin de faire un point et si besoin ajuster la cure.

Oui. Le naturopathe peut conseiller la femme enceinte sur les plans digestif, nutritionnel, afin de gérer sa fatigue et sa circulation entre autres. Bien sûr il ne fera pas de détox sur la femme enceinte mais le naturopathe peut grandement optimiser sa qualité de vie durant la grossesse. Il peut également aider dans tous les problèmes liés à la fertilité en s’entretenant avec les deux parents, idéalement 6 mois à un an avant la conception. Cela permettra à l’enfant d’entrer dans la vie avec un capital génétique de qualité ainsi qu’une bonne santé future.

La naturopathie n’est malheureusement pas reconnue en France pour le moment, cependant elle est reconnue dans de nombreux pays. Elle est officiellement reconnue au Portugal, elle est admise dans les pays nordiques tels que l’Angleterre, la Suisse, la Belgique, les Pays-bas. En Allemagne, le Heilpraktiker peux même effectuer certains soins médicaux. La naturopathie est acceptée dans certaines régions de l’Italie et de l’Espagne. Elle est intégrée aux USA ainsi qu’au Canada. La France reste très en retard mais la Fédération Française des Ecoles de Naturopathie (Fenahman) et l’OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire) oeuvrent depuis plusieurs années pour faire évoluer le statut de la naturopathie en France.

En savoir plus.

La naturopathieest une médecine non-conventionnelle. L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme 3ème médecine traditionnelle mondiale, après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques. C’est sur ces bases que le Bureau International du Travail l’a officiellement enregistrée en 1968 et que de son côté, l’UNESCO la considère comme une médecine traditionnelle également. Aujourd’hui l’O.M.S. définit la santé pour l’individu comme un « état complet de bien-être physique, mental et social », et toujours selon l’OMS, « la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ».

Non, la naturopathie n’est pas remboursée par la sécurité sociale. En revanche elle est remboursée par certaines mutuelles.